Le Président Alassane Ouattara s’est prononcé sur sa probable candidature à la présidentielle de 2020, indiquant qu’il avait la possibilité d’être candidat, dans un entretien accordé à la radio française RFI.
« C’est très clair. Je peux me représenter si je le souhaite. C’est une nouvelle Constitution qui a touché non seulement à l’exécutif, avec un poste de vice-président, qui a touché au législatif avec la création d’un Sénat, qui a touché au judiciaire, avec la création de nombreuses cours plutôt que des chambres. C’est une toute nouvelle Constitution. Et tous les avis juridiques que j’ai consultés me confirment que si je veux être candidat en 2020, je peux l’être. Et ce serait conforme à la Constitution », a-t-il déclaré.

La démission de Guillaume Soro de la présidence de l’Assemblée nationale a aussi été évoquée lors de cette interview et Alassane Ouattara a démenti l’existence d’un quelconque malaise entre les deux.

Je pense qu’au niveau de la presse, vous exagérez un peu. Il n’y a pas de problème relationnel. Guillaume, je suis tout de même à un niveau où on ne peut pas considérer que Guillaume puisse avoir un problème avec moi. C’est un jeune homme qui se dit très attaché à ma personne », a indiqué M. Ouattara.
Pour lui, Soro Guillaume est libre de poursuivre ses ambitions politiques en accord avec ses convictions.
« (…) s’il veut mener une carrière politique conformément à ses convictions politiques, nous ne sommes pas de convictions libérales sociales. Mais écoutez, il est libre de le faire. »
Le RHDP est largement majoritaire, pratiquement les deux tiers du Parlement. Il faut bien que le président du Parlement soit issu du RHDP », a-t-il affirmé.

MYNA