Suite à l’augmentation des taxes liées aux transferts via les téléphones mobiles, les autorités ivoiriennes ont bandé les muscles. En en effet, dans un communiqué rendu public, ce mardi 26 mars 2018,  L’Autorité de Régulation des Télécommunications en Côte d’Ivoire (ARTCI) a exigé l’arrêt des taxes imposées par les agences de téléphonie car celles-ci « n’ont pas fait l’objet d’information à l’ARTCI », lit-on dans le communiqué.

La Direction générale des impôts a donné de la voix aussi en indiquant que ‘’les taxes imposées sont illégales et constituent un détournement de la lettre et de l’esprit fiscal’’.

Du côté des sociétés de téléphonie mobile, on n’entend pas revoir les prix liés aux transferts d’argent mieux des SMS relayés par des sociétés téléphoniques confirmaient ce matin cette hausse des taxes.

En attendant la fin de ce bras de fer, les usagers des transferts mobiles paient le lourd tribut.

Dimitry Chrysostome