Une centaine de personnes d’ethnie Peul ont été massacrées lors de l’attaque de deux villages situés au centre du Mali. Ces attaques ont été attribuées à des groupes de chasseurs dogons.
Les assaillants armés et arborant des tenues traditionnelles ont d’abord attaqué le village d’Ogossagou où ils ont semé la désolation avant de mettre le cap sur Welingara, selon des rescapés. Ce sont des enfants des femmes enceintes des jeunes des personnes âgées qui ont été décapités avant d’être calcinés, au cours de ses deux expéditions meurtrières.

MYNA