La gendarmerie nationale a produit un communiqué, suite au décès d’un de ses éléments Modi Jean Jaurès lundi à l’École de Gendarmerie de Toroguhé.
« Le lundi 1er avril 2019, le Maréchal Des Logis Modi Jaures Rivarol Amaffou, en service à l’École de Gendarmerie de Toroguhé (Daloa) a trouvé la mort dans des conditions tragiques. Son corps sans vie a été retrouvé dans l’enceinte de l’établissement, une arme de dotation entre les mains. Une enquête est ouverte pour élucider les circonstances de ce drame. Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale adresse ses plus sincères condoléances à la famille du défunt et exprime son soutien à l’ensemble du personnel de la Gendarmerie Nationale », indique le communiqué signé du Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale Alexandre Apalo Touré.
Selon les premières informations qui avaient circulé sur les réseaux sociaux, la victime, issue de la 17eme promotion se serait suicidé, avec son arme à feu, un KALACHNIKOV de type AK47, pour des raisons qui demeurent pour le moment inconnu.
Ce drame a suscité de vives polémiques, amplifiées par des captures d’écran de conversations par sms attribuées au défunt et dans lesquelles il évoque son décès imminent.

MYNA