La crise sanitaire n’a épargné personne sur son passage. Même les athlètes de haut niveau subissent les impacts. Anthony Koffi, coach de Ta Lou Marie-Josée et Cissé Gué s’est prononcé sur la question lors d’une visioconférence initiée par le Comité des médias pour la promotion de l’athlétisme en Afrique de l’ouest ce vendredi 22 mai 2020.

Selon le coach, la crise sanitaire a eu des impacts sur les athlètes professionnels.

«Au plan financier il y’a du manque à gagner. Nos athlètes processionnels sont perturbés mentalement. »,a-t-il laissé entendre avant de continuer.  «Nos athlètes vendent très chers les drapeaux des pays africains lors des compétions internationales. Il leur faut une bon e condition de travail. »

Le coach de la championne d’Afrique est revenu sur la performance de ses l’athlètes lors des jeux africains.

 

«Ta Lou Marie-Josée et Cissé Gué ont été victimes de leur patriotisme incalculé.

Ta Lou et Cissé ont choisi de venir aux Jeux africains a Rabat.

Ils ont laissé la Diamond league qui leur donnerait au minimum 5000 dollars. Ils sont arrivés à Rabat, ils ont fait chacun trois courses. Sinon plus.

Ta Lou a décroché une médaille d’or au 100 mètres et se blesse au 200 m à un mois du championnat du monde.

Nous avons pris un gros risque. Parce que la délégation ivoirienne devrait donner au moins une médaille à la Côte d’Ivoire. C’est ce qui a été fait.

Cissé qui revenait de blessure était obligé de courir le 100 mètres pour donner une médaille à la côte d’Ivoire.

Et en retour c’est 200.000 ont donne a Ta Lou comme prime d’objectif pour sa médaille d’or et 150.000 a Cissé Gué pour sa médaille d’argent.

Cet argent ne suffit pas pour se payer un kiné privé. Parce qu’aux grandes compétitions le kiné c’est au moins 100 dollars par jours.Et si vous avez un mois de préparation imaginez la suite.

Nos athlètes n’avaient pas les moyens pour récupérer a 200% avant d’aller au Championnat du monde. Cependant nous nous sommes organisés avec le manager pour une préparation en Italie.

Nous avons payé le Kiné de notre poche. On l’a invité au championnat du monde. Dieu merci la Côte d’Ivoire a payé son séjour. Il lui on payé une prime.

Si ce Kiné n’était pas présent Ta Lou n’allait pas courir la finale du 100 m. La présence d’un Kiné est important dans le sport de haut niveau. »a-t-il dénoncé.

L’invité du jour a rassuré que Ta Lou Marie-Josée va bien et est pressée de retrouver les pistes.

Parfait ZIO