A peine nommée Ambassadrice du Fonds des nations unis pour l’enfance ( Unicef), la sprinteuse ivoirienne (33 ans) a été nommée ambassadrice de la marque Rexona hier lors d’une conférence de presse animée à l’immeuble Arc-en-ciel au Plateau. Manon Karamoko, présidente directrice générale d’Unilever Côte d’Ivoire, a donné les raisons du choix porté sur l’athlète ivoirienne.
Selon elle, Murielle Ahouré a travers cette marque pourra inciter les jeunes filles a avoir confiance en elles-mêmes. Fera  également la promotion de la jeune fille qui sont certainement sans repères << Murielle Ahouré, une fierté nationale et pour la jeunesse. Elle est une modèle d’inspiration pour les jeunes filles. Très ambitieuse. Elle a toujours un objectif quand elle est sur les pistes. Elle se dépasse et atteint ses objectifs. A travers ce partenariat elle va défendre  notre marque pendant deux ans. Comme elle le fait sur les piste d’athlétisme, on veut aussi dépasser nos limites comme Murielle>>, a-t-elle indiqué.
Quant à Murielle Ahouré, elle a s’est estimée heureuse pour cette union sacrée avec cette marque qui veut aider la jeunesse ivoirienne particulièrement les jeunes filles a se prendre en charge et prendre soin de leur corps. Je remercie la marque  pour la considération. Je suis honorée parce que j’ai été choisi afin de défendre  une marque de valeur et même internationale. La propreté.
Donner aux jeunes filles>>, a-t-elle dit avant de poursuivre<< Les valeurs véhiculées pour moi c’est le travail et  l’abnégation>>.
La directrice a saisi cette tribune ppur annoncer plusieurs actions sociales avec la championne ivoirienne. Doh Serge, manageur de l’ambassadrice a également promis que la vice- championne du monde (2013) ira plus vite  et plus loin avec cette marque et reviendra avec une médaille d’or a la Côte d’Ivoire.
Un gain pour l’athlétisme ivoirien
Les différentes accords de partenariats signés avec Murielle Ahouré auront un impact positif sur la fédération ivoirienne d’athlétisme (Fia). Conscient de l’absence des sponsors avec cette discipline, Rexona et l’Unicef pourraient accompagner l’athlétisme ivoirien dans ses activités. Ce qui sera un véritable moyen incitateur pour la jeunesse ivoirienne. Le Comité des médias pour la promotion de l’athlétisme en Afrique de l’Ouest ( Compaoo), presidé par Anicet Zio se dit heureux d’un tel  » mariage ».
Parfait ZIO