Quelques jours après l’attaque des insurgés contre l’armée ivoirienne à Kafolo, le premier ministre par intérim, par ailleurs ministre de la Défense lève un coin de voile sur l’affaire.

Selon Hamed Bakayoko, le chef du commando de l’opérateur a été arrêté le dimanche 22 juin 2020. Il mentionne que toutes les complicités nationales et internationales seront établies.

Le ministre de la Défense a tenu à indiquer que le chef de l’État, Alassane Ouattara participera en personne à la cérémonie d’hommage en l’honneur au soldats tués.

Pour rappel, l’attaque des individus non identifiés lourdement armés contre le post de l’armée ivoirienne a causé plus de dix (morts) et des soldats blessés.

Peu après, l’armée ivoirienne a pu faire un ratissage dans la zone. Ce qui leur a parmi de mettre la main sur du matériel de communication et appréhender des individus.

Parfait ZIO