Le 10e congrès de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire a été suspendu dans un flou total.

Le président du congrès, César Etou n’a pu trouvé une porte de sortie à la question génante de procuration.

Les trois candidats, Franck Ettien, Jean Claude Coulibaly et Lance Touré ont tenté en vain de trouver un consensus. Dans une confusion totale, le président de la seance a démissionné et suspendu le congrès. La nouvelle date sera connue les jours à venir.

En clair, les journalistes souhaitent vivement que l’esprit de confraternité règne au sein de la corporation.

Franck Ebi