La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda est à nouveau dans le viseur des autorités américaines. Privée de Visa depuis le mois d’avril elle vient de tomber sous le coup d’une autre sanction qui cette fois est d’ordre économique qui pourrait lui causer d’énormes préjudices. En effet Mme Bensouda n’aura plus désormais accès au système financier américain, mais verra aussi ses avoir gelés.
Ces mesures visent non seulement la procureure d’origine gambienne mais aussi son collaborateur Phakiso Mochochoko. Les Etats-Unis n’ont pas apprécié l’ouverture d’une enquête sur les actions des soldats américains en Afganistan.
Selon le secrétaire d’Etat américain aux affaires étrangères, Mike Pompeo, a indiqué que son pays n’acceptera aucune tentative illégitime de la CPI de le soumettre à sa juridiction.

MYNA