CI/Listes électorales : l’Office nationale d’identification va radier plusieurs personnes

Elles sont nombreuses les personnes qui seront radiées de la liste électorale définitive avant le prochain référendum et les législatives. En effet,  136 personnes décédés selon l’Office nationale d’identification seront radiées du listing électoral de Bouaké. Et ce, dans le cadre de l’affichage de la liste complète.

Toutefois, après l’affichage du listing électoral par la Commission électorale indépendante (CEI) dans les différentes commissions locales, celles de Bouaké (centre ivoirien) connaissent une très faible affluence. C’est le constat  fait, au moment où s’ouvre la phase du contentieux visant à permettre aux pétitionnaires de faire des réclamations sur d’éventuelles erreurs qui auraient être faites sur leur inscription sur ledit listing.

A en croire un des agents rencontré dans les locaux de la Commission électorale locale du quartier Air France, un seul pétitionnaire s’est présenté à leurs bureaux en vue d’une réclamation.

‘‘Les gens sont démotivés. Seul un pétitionnaire est passé nous voir pour erreur matérielle sur le nom de sa mère’’, nous signifié t-il.

A  l’en croire, l’Institution aurait gagné la confiance des ivoiriens en ce qui concerne la sincérité du travail effectué, avec la stabilité politique qui prévaut en ce moment.

‘‘Je pense que les ivoiriens ont confiance en la CEI. Auparavant les gens doutaient de cette Institution avec les tendances que les pro-Gbagbo avaient de soupçonner tout le monde. Aujourd’hui avec Ouattara au pouvoir, il est difficile de soustraire arbitrairement quelqu’un de la liste électorale. Quand un électeur inscrit ne voit  pas son nom, il doit aller vers  la Commission électorale indépendante en vue d’une réclamation. On peut aussi contester la présence sur la liste de personnes qui ne remplissent pas les conditions en  demandant  la radiation de ces personnes. Ou corriger une erreur matérielle qui existe  sur les éléments nous concernant’’, a-t-il fait savoir.

A la Commission électorale locale du quartier Ahougnassou, même son de cloche. Un des responsables déplore ce désintéressement des populations.

‘‘Personne ne s’intéresse  à cette opération de réclamation. Je pense qu’il n’ y a pas d’enjeu ici. Nos agents s’ennuient’’, a-t-il déploré. Rappelant toutefois que ‘‘depuis le 5 septembre, nous avons affiché  dans toutes les CEI les listes. Actuellement,  les commissions locales siègent, et les décisions qui vont être prises par la Commission électorale indépendante, vont être affichées dans les mêmes endroits, le 18 et le 19 septembre’’.

 

HADA

correspondant régional