CI/Référendum : un scrutin entaché de violences

Le scrutin référendaire de dimanche a connu des violences par endroit à Abidjan et à l’intérieur du pays, a appris La Synthèse, de sources concordantes.

A Gagnoa, des bureaux de vote ont été incendiés notamment au Collège Sainte Madeleine sis au quartier Sogephia. Quand au quartier Garahio, des jeunes se réclamant du front de refus ont dressé des barricades voulant perturber le scrutin référendaire.

A Yopougon, des urnes ont été cassées à la Sicogi et des personnes ont été empêchées de voter. Des véhicules ont aussi été saccagés. Au quartier Sideci dans cette même commune, c’est l’école Bad Lem qui a connu des violences. Des individus armés de gourdin ont envahi le centre faisant plier les forces de l’ordre qui ont pris la tangente.

Plusieurs autres villes ivoiriennes ont connu des violences entre autres Divo, Bangolo.

«Nous avons appris qu’il y a eu des violences par endroit et nous sommes en train de prendre des dispositions pour que le vote se déroule dans ces endroits », a déclaré le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko, après avoir voté à Cocody.

« Il y a environ 100 bureaux de vote concernés par les violences sur tout le territoire national », a-t-il poursuivi.

« Ceux qui manipulent les citoyens pour boycotter répondront de leurs actes devant la loi », a-t-il conclu.

NOMA MIZ