Le chef de l’opposition ivoirienne Henri Konan Bédié a décidé d’engager un dialogue direct avec le Président Alassane Ouattara et de mettre fin au Conseil national de Transition.
« D’autre part, je propose dès maintenant et urgemment, en accord avec toute l’opposition, l’organisation d’un Dialogue National en lieu et place du « tête à tête BEDIE – OUATTARA. » car l’enjeu en cause c’est celui de la Côte d’Ivoire Rassemblée », a indiqué M. Bédié dans une déclaration publiée mercredi soir.
« Ce nouveau cadre de Dialogue qui verra la participation de toutes les forces vives de la Nation et qui sera encadré, sur le territoire ivoirien par des organisations internationales crédibles spécialisées en la matière, dont l’ONU, remplace évidemment le CNT que l’opposition ivoirienne avait initialement proposé », a-t-il poursuivi.

Le Président du PDCI estime avoir pris cette décision en sa qualité « d’ancien Président de la République, de Doyen d’âge, de père de famille, pour éviter la catastrophe » à la Côte d’Ivoire.
Promettant de tout faire pour que ce cadre de dialogue soit effectif, Henri Konan Bédié a indiqué que plusieurs points tels que l’élaboration d’une constitution consensuelle qui garantira une stabilité démocratique, avec des institutions fortes , la mise en œuvre d’un véritable processus de réconciliation qui prendra notamment en compte le retour des exilés et la libération des prisonniers politiques et militaires, l’indemnisation conséquente des victimes et leurs familles respectives, ainsi que la réforme de la Commission Electorale Indépendante, seront au menu des discussions.

MYNA