Le gouvernement Ouattara ouvre ce lundi un dialogue politique avec les partis de l’opposition et la société civile.

Dans un contexte particulièrement tendue entre gouvernement et l’opposition, le premier ministre Hamed Bakayoko tentera à sa manière de conduire avec maestria les débats.

Il faut noter qu’en ce moment, plusieurs membres des partis de l’opposition sont incarcérés dans de nombreuses prisons du pays. Notamment, Kacou Maurice Guikahuié, sécrétaire exécutif du Pdci-rda, Affi N’Guessan et dautres cadres proches de Guillaume Soro.

De nombreux observateurs restent également septiques à la démarche du pouvoir Ouattara. Cependant, ils attendent de voir si Ouattara pourra donner satisfaction aux multiples demandent des partis de l’opposition. Telles que, la libération des prisonniers politiques, le retour de tous les exilés.

Parfait ZIO