Le vice-Président de la République est le dauphin constitutionnel sous certaines conditions, selon le porte-parole du gouvernement Sidi Touré. Il s’exprimait à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire qui s’est tenu ce vendredi.
« Le vice-Président est le dauphin constitutionnel sous certaines conditions. Après le Président, il y a une liste de personnalités qui viennent dans la suite constitutionnelle qui permettent de les positionner selon les conditions, les circonstances, d’impossibilité de l’un ou l’autre des différents acteurs », a-t-il expliqué, lors du point de presse qui s’est tenu après le Conseil.
Sidi Touré a expliqué que la réforme du statut de vice-Président a pour but de « garantir la pérennité et la continuité de l’exercice au niveau du pouvoir exécutif ».
« il s’avère que le modèle qui est maintenant proposé relativement au statut du vice-président, semble être le modèle le plus opérationnel », a-t-il précisé.

MYNA