Le Président de l’UDPCI, Albert Mabri Toakeusse a indiqué être revenu prendre sa place auprès du chef de l’opposition Henri Konan Bédié, après avoir vécu plus de deux mois dans la clandestinité.
« J’ai manifesté cet après-midi toute ma gratitude au Président Henri Konan Bédié pour le leadership avec lequel il conduit les actions de la classe politique de l’opposition ivoirienne.

Je suis venu prendre ma place auprès de lui afin de réussir le combat pour la démocratie, pour la paix et la cohésion sociale », a indiqué M. Toakeusse à l’issue de cette rencontre.

L’ancien Ministre d’Alassane Ouattara était en cavale depuis le mois de novembre suite à la vague d’arrestation des opposant impliqués dans la création du Conseil national de Transition. Cet avait pour objectif de remplacer les institutions de la République. Comme lui, le Président du Front populaire ivoirien Pascal Affi N’Guessan avait réussi à se mettre à l’abri pendant un moment. Mais il a été interpellé par les Forces de l’ordre dans la nuit du 6 au 7 novembre dans à Akoupé, alors qu’il se rendait dans sa ville natale Bongouanou.