Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié a adressé un message clair au chef de l’Etat Alassane Ouattara, ce samedi 19 octobre 2019, lors du meeting du vieux parti, à Yamoussoukro. Satisfait de la mobilisation de ses militants, le Sphinx de Daoukro a saisi l’occasion pour titiller la coalition au pouvoir (RHDP) avant d’inviter les ivoiriens à un sursaut d’orgueil.

”Le Rhdp n’arrive pas à la ceinture du PDCI en terme de mobilisation. Chers ivoiriens, réveillons-nous sinon nous serons tous comptables de la disparition des valeurs qui ont fondé notre nation depuis des décennies. Nous devons nous opposer aux dérives totalitaires du régime qui menacent la république. N’ayons pas peur face à cette dictature rampante car, ensemble, nous gagnerons les élections de 2020”, a martelé Bédié.

En présence d’une forte délégation du Front populaire ivoirien (Pro-Gbagbo), le patron du PDCI a exigé la libération totale de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ainsi que le retour de tous les exilés. S’agissant de la composition de la Commission électorale indépendante (CEI),  l’ex-allié du Rassemblement des républicains (Rdr) a annoncé  que la Cour Africaine des droits de l’homme des peuples a accepté la requête de l’opposition qui exige une réforme en profondeur de la Commission électorale indépendante.

A un an des élections présidentielles, le président du Pdci  a ventilé un pan du programme présidentiel du vieux parti. ” Le Pdci réalisera la vraie réconciliation des fils et filles de ce pays dans la fraternité et le dialogue loin de tout système opaque et mafieux. Nous allons restaurer un état de droit où la justice sera la même pour tous. Le Pdci va privilégier la compétence et non l’appartenance ethnique et religieuse.   Nous travaillerons à  l’épanouissement économique des femmes pour qu’elles jouent un rôle plus important dans le développement du pays. Nous allons rédynamiser l’économie en améliorant nos infrastructures et cela avec  un secteur privé fort. Nous œuvrerons à  l’éclosion de champions nationaux qui créeront des emplois pour notre jeunesse”, a affirmé Henri Konan Bédié.

Dimitri Chrysostome envoyé à Yamoussoukro.