A l’issue de l’édition du Prix Pierre Castel 2019 qui s’est tenue simultanément au Burkina Faso, au Cameroun et en Côte d’Ivoire, ce sont 03 femmes qui ont été désignées lauréates. Ces vaillantes femmes entrepreneures recevront leur récompense à la cérémonie inaugurale du SARA qui se tiendra ce vendredi 22 novembre à 16 h.

En effet, en marge des importantes interventions qui se feront sur le thème « Agriculture intelligente et innovations technologiques : Quelles perspectives pour l’agriculture africaine ? », en présence du M. Adjoumani Kouassi Kobenan, Ministre de l’Agriculture et du Développement Durable et de M. Moussa Dosso, Ministre des Ressources Halieutiques, et des délégations vena   nt des 4 coins du monde notamment de la France, pays à l’honneur au SARA, les invités à cette conférence de haut niveau célèbrerons les lauréates du Prix.

 

Cet initiative du Fonds Prix Pierre Castel et des filiales du groupe Castel notamment SOLIBRA, Brakina, SABC (les brasseries du Cameroun), bien accueillie et encouragée par la communauté des agripreneurs et les parties prenantes du monde de l’agriculture et de l’agro-industrie, notamment par les ministères de tutelle et le commissariat général du SARA, visent à promouvoir et encourager l’esprit entreprenarial des jeunes afin d’assurer le développement de l’agriculture reconnu comme pilier du développement économique et social de la Côte d’Ivoire et plus généralement de l’Afrique.

Cette cérémonie est l’occasion pour les lauréates de saisir des opportunités pour le développement de leur projet.

Il s’agit de :

La Burkinabè Florence BASSANO à la tête d’une société de production d’attiéké ‘’Faso Attiéké’’ devenue la première entreprise industrielle du pays qui vise une certification ISO 22000,

La Camerounaise Dr Diana MFOUNDOUM dont l’activité est tournée vers l’exploitation du moringa pour en faire un complément alimentaire sous forme de tisane ayant un effet positif sur les patients porteurs du VIH et d’autres pathologies telles la malnutrition, l’hypertension artérielle l’hypocalcémie… Elle est à la tête d’une entreprise ‘’The Moringa Company’’ et enfin, l’Ivoirienne Glawdis YAO diplômée de botanique et de phytothérapie, présidente de SITRAV, entreprise de production d’épices, de piment et de poivre. Elle contrôle près de 60% du marché national ivoirien dans son secteur. Sa filiale permet l’insertion des jeunes et des femmes, encourage l’auto-emploi des promoteurs et évite la déperdition des produits agricoles. Elle a en palmarès le prix de l’agriculture 2016.

Pour Rappel, le Prix Pierre Castel a pour objectif de soutenir financièrement des projets qui contribuent au développement des territoires africains dans les domaines de l’agriculture, l’agro-transformation, l’agri tech et de l’agroalimentaire. Les projets sont sélectionnés pour leur qualité, leur impact et leur finalité d’intérêt général, leur contribution à une meilleure formation professionnelle, à l’emploi et à l’épanouissement des jeunes et des femmes dans leur environnement et cadre de vie.

Parfait ZIO