Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi a dressé le bilan définitif du drame d’Anyama.

Selon lui, l’éboulement a causé la mort de 17 personnes. Et fait 733 familles sinistrées. Dans son rapport, le préfet affirme que vingt (20) habitations sur un flanc de talus non habitable ont projetées sur une distance de 70 mètres. La coulée de boue qui s’en est suivie a enseveli toutes les maisons sous une hauteur de 2,5 mètres.

Il ajoute par ailleurs que le trafic ferroviaire a été coupé avec d’importantes conséquences économiques et sociales.

A l’en croire, les 733 familles sinistrées sont assistées et sont regroupées à la mosquée et à l’église Catholique.

Le préfet Vincent Toh Bi profite de l’occasion pour exhorter les populations à quitter les zones à risque.

Parfait ZIO