Le Président Alassane Ouattara a annoncé que les frais annexes institués par les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES) seront désormais à la charge du gouvernement et des collectivités locales.
« Je réaffirme mon engagement en faveur de l’école obligatoire, et la gratuité de l’école publique pour les enfants de 6 à 16 ans. Afin de lever tous les obstacles à la mise en œuvre complète de cette engagement, j’ai décidé qu’à compter de janvier 2021, le gouvernement et les collectivités locales prendront en charge les frais Coges », a déclaré M. Ouattara lors de son discours d’investiture.
Il a signifié qu’au cours de ce nouveau mandat, la priorité de ses actions sera centrée sur l’Education, la formation et l’emploi des jeunes.
« Nous veillerons également à ce que la transformation structurelle de notre économie soit créatrice de plus d’emplois pour nos jeunes diplômés. Nous allons multiplier sur toutes l’étendue du territoire national les centres de formation professionnelle afin d’offrir une seconde chance à nos jeunes sortis trop tôt du système scolaire mais désireux d’apprendre un métier ou de se diriger vers l’auto-emploi », a-t-il promis.

M.Y