Education nationale/Kadjo Aka Claude (Président  des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire) : « Il faut que le ministère facilite la tâche aux acteurs du système éducatif »

 

 

Pour ses vœux de nouvelle an, le premier responsable des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire joint au téléphone montre ses ambitions pour l’école ivoirienne. Ainsi que la collaboration entre le ministère de tutelle et les acteurs du système éducatif.

 

A peine l’année 2020 commence, et Kadjo Aka Claude monte déjà au créneau pour interpeller le ministère de l’éducation nationale. Pour le président des parents d’élèves et des étudiants de Côte d’Ivoire, l’année académique réussie dépend du ministère de tutelle.

‘’ Je souhaite vivement que cette nouvelle année apporte l’apaisement dans nos établissements. Je profite de l’occasion pour interpeller le ministère de l’éducation nationale à faire beaucoup d’effort. Il faut que le ministère facilite la tâche aux acteurs du système éducatif. »,a-t-il déclaré.

Kadjo Aka Claude poursuit pour appeler à la responsabilité des parents. « Si nous voulons une école calme et paisible, cela dépend aussi des parents. Il faut que l’éducation de nos enfants commence à la maison avec les parents. L’année dernière nous avons vécu des scènes des élèves vraiment très décevant. Il faut que chacun à son niveau prennent conscience. »,mentionne-t-il.

Le responsable des parents d’élève estime aussi que les orientations des élèves après le baccalauréat a été mal faite. A cet effet, des démarches ont été menées et sont restées vaines. « Nous avons demandé la reprise des orientations. Cela n’a pas été faite. A notre grande surprise il y a des réclamations qui sont lancée. Et cela n’a pas été su par le grand public. Nous estimons que c’est un ace malhonnête de la part des autorités en charge. Il faut que tous ces comportements changent en cette année pour le bien-être de l’école ivoirienne ».

 

Kadjo Aka Claude précise par ailleurs que son association fera une grande campagne de sensibilisation dans toutes les écoles afin d’instruire les apprenants à se détourner des actes obscènes qui pourraient les distraire de leurs objectifs. A l’en croire, la drogue en milieu scolaire et universitaire, ainsi que la tontine sexuelle fréquemment pratiquée dans les lieux de savoir seront leur cible principale.

Parfait ZIO