Après le rejet du  parrainage accordé par les arbitres de Côte d’Ivoire à Didier Drogba, le camp du candidat du projet ‘’ Renaissance’’ compte saisir le Tribunal arbitral du sport (T.A.S) et la Commission électorale de la Fédération ivoirienne de football (Fif) afin que justice soit rendue.

Après avoir publié un communiqué relatif au rejet du parrainage accordé par les arbitres au candidat Didier Drogba, le camp de l’ex-capitaine des Eléphants ne désespère pas. Il compte  utiliser  tous les moyens possibles afin de rétablir la vérité sur cette affaire qui n’honore pas la Côte d’Ivoire.

Sur son compte facebook, Eugène Diomandé, le coordonnateur de campagne du candidat du projet ‘’Renaissance’’ a décidé de saisir la commission électorale et le Tribunal arbitral du sport (Tas) afin que selon lui, la vérité soit rétablie «  Bonjour chers tous, que Dieu le miséricordieux vous fortifie dans la foi en la victoire de Didier Drogba. En ce qui me concerne, et en tant que témoin privilégié, en dépit des élucubrations et contre-vérités médiatiques, je vous rassure à 100% : le parrainage accordé par les arbitres, à une écrasante majorité, le 20 juillet 2020, à DD11, est inattaquable dans la forme, comme sur le fond.

La défunte Fédération ivoirienne de football (Fif) qui depuis le 30 juin 2020, n’a aucun pouvoir de décision, en dehors de l’expédition des affaires courantes, est hors-jeu et totalement infondée à émettre même un avis », dit-il avant de poursuivre : « La commission électorale, et éventuellement le T.a.s, trancheront. Maintenant, Cap sur le dernier parrainage des D1. Ce sera fait, juste avant le coup de sifflet final de la clôture du dépôt des candidatures ». Malgré les obstacles créés par ses adversaires et même ses propres amis joueurs, Didier Drogba ne baisse pas les bras. Il veut à coup sûr démanteler ce réseau mafieux selon certains analystes  sportifs qui sévit au sein de la Fédération ivoirienne de football. A en croire, Eugène Diomandé, le coordonnateur de campagne du candidat, la vérité éclatera à coup sûr.