Patrice Beaumelle et ses poulains ont été tenu en échec par les Baréas de Madagascar (1-1) hier au stade Barikadimy de Toamasina dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2022.

Au cours d’une première période peu rythmée, les ivoiriens sont les premiers à allumer la mèche à la 3e sur un coup de pied arrêté de Nicolas Pépé. La frappe de l’attaquant d’Arsenal n’inquiète pas le portier malgache. En pleine possession du ballon, les protégés de Patrice Beaumelle obtiennent un pénalty à la 15e minute après une main de Jérémy Morel dans la surface. Franck Kessié transforme la réparation et donne l’avantage aux siens. 1-0 à la 16e. Dominateurs, les Eléphants n’arrivent pourtant pas à doubler la mise avant la fin de la première partie de la rencontre.

Au retour des vestiaires, alors que les deux équipes semblaient faire jeu égal, les Eléphants de Côte d’Ivoire se font surprendre par les Malgaches. Récupérant un ballon venant de l’aile droite, Ibrahim Amada arme une frappe qui laisse Sylvain Gbohouo scotché sur sa ligne de but et trouve le chemin de filets. 1-1 à la 51e. La riposte des Eléphants intervient à la 76e minute sur frappe de Franck Kessié dévié par le Adrien Melvin avant de rebondir sous la barre transversale sans pour autant franchir la ligne de but. Multipliant les offensives pour espérer obtenir cette victoire décisive pour la suite de la compétition, les deux équipes n’arrivent pas à trouver la faille. 1-1 au terme de la rencontre. Un résultat qui permet aux Eléphants de rester invaincus sur la double-confrontation.

A égalité de points, 7 points, ce sont les Eléphants de Côte d’Ivoire qui conservent la tête du groupe K après sa victoire au match aller.

Au cours de cette rencontre, certaines Éléphants ont tiré leur épingle du jeu quand d’autres n’ont pu faire voir le bout de leur nez.

Les Tops

Franck Kessie

Buteur des Eléphants sur Penalty qu’il a lui-même provoqué, Franck Kessie a été un excellentissime dans la gestion du milieu et dans la transmission des balles vers l’avant.

Willy Boly

Pour sa deuxième sortie sous les couleurs Orange Blanc et Vert, le défenseur axial fut la tour de contrôle de la défense des Eléphants en empêchant les contres attaques malgaches. Une deuxième prestation au-dessus de la moyenne.

Odilon Kossonou

Comme face au Japon, son activité dans le milieu a libéré Kessie. Présent dans la récupération il fut l’autre lame en défense.

 

Les Flops

Sebastien Haller

Attendu pour son deuxième match avec la Côte d’Ivoire, Haller ne fut aussi fringant qu’à Ebimpé. La faute à un manque de munitions.

Serge Aurier

Censé montrer le chemin de la combativité aux autres, le capitaine des Eléphants Serge Aurier a été en deçà des attentes. Invisible sur son coté, le défenseur de Tottenham n’a pas été d’un grand apport sur le plan offensif.

Nicolas Pépé

Pour sa énième sortie sous le maillot des Éléphants, Nicolas Pépé est carrément passé à côté du match. Vivement qu’il retrouve sa forme des heures lilloise en sélection pour de meilleurs rendus.

Parfait ZIO