L’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro a réagi suite à la disparition d’un de ses collaborateurs jeudi lors d’une manifestation à Bouaké.
Guillaume Soro a fustigé cet énième acharnement à l’encontre de ses proches, acte qu’il impute à son ancien mentor Alassane Ouattara.
« Qu’est-ce que c’est que ça ? Est-ce sous le Régime de Ouattara le raffiné? Qu’est-ce qu’on est différent quand on est au pouvoir ! Le syndrome du persécuté devenu « persécuteur » », s’est-il interrogé via un tweet.
Jeudi, Mockar Diallo coordinateur régional du RACI mouvement pro-Soro, a été enlevé et conduit vers une destination inconnue en marge d’une manifestation organisée par des populations à Bouaké. Elles protestaient contre la condamnation du vice-président du PDCI Jacques Mangoua, par ailleurs président du Conseil régional du Gbêkê a condamné à 5 ans de prison ferme pour « détention illégale de munitions ».

MYNA