Pierre Okobe est un jeune Ivoirien qui intervient dans le domaine des études de marché depuis bientôt seize (16) ans. Après avoir travaillé dans des instituts en Côte d’Ivoire et en Afrique subsaharienne Francophone, il a décidé de créer ‘’Proterrain info’, une société spécialisée dans les métiers du recueil et du traitement de données. Dans cette interview il exhorte les chefs d’entreprise à ne pas occulter l’étude de marché, socle d’une bonne stratégie commerciale.LA SYNTHESE : Pouvez-vous nous parler de votre parcours et ce qui vous a emmené à créer Proterrain Infos ?

PIERRE OKOBE: Après trois (3) années passées chez Nielsen en Côte d’Ivoire, un institut international d’études en tant qu’agent et superviseur de terrain, set (7) ans chez Liaison Marketing en tant que Responsable des projets et 5 années chez Sagaci Research en tant que Directeur des études pour la Côte d’Ivoire puis Directeur Régional des Opérations en charge de 12 pays de l’Afrique Subsaharienne, j’ai pu découvrir le métier des études de marché de manière plus transverse tant sur les aspects méthodologiques (qualitatifs/quantitatifs) et opérationnels.
La somme de cette expérience m’a permis de réaliser l’importance des études de marché et en ce qu’elle aide les entreprises à mieux connaitre leur marché, développer de nouveaux produits adaptés aux besoins des consommateurs, à prendre de bonnes décisions et à réduire les incertitudes et les risques pour leur business.
Mais aussi et surtout de réaliser que la cheville ouvrière que sont les agents de terrain chargés de la collecte de données sur le terrain n’est pas suffisamment équipée, formée à ce métier et à même de fournir les hauts niveaux de collecte de données requis par les entreprises.
Ainsi, en créant Proterrain Infos, l’objectif est de former et mettre à la disposition de nos clients des agents de terrain expérimentés possédant les qualités pour interroger tous types de cibles. Des équipes hautement professionnelles, comprenant l’enjeu d’une étude de marché ; ce qui permettrait d’assurer un recueil de données de qualité.

-Quelles sont les différentes offres que vous proposez aux entreprises ?

P.O : Proterrain Infos propose quatre (4) solutions. La première est une solution de collecte de données adressée aux sociétés d’études, de conseils, des organisations non gouvernementales ainsi que des services d’études des grandes entreprises basées en Côte d’Ivoire ou non ayant défini toute leur approche et recherchant une équipe terrain professionnelle pour l’implémentation du projet.
La seconde solution Proterrain Infos, est notre accompagnement stratégique des PME locales avec des budgets très limités. Nous les aidons à définir un plan de travail précis avec une compréhension approfondie de leur problématique, à travers un diagnostic précis et concis à des coûts très abordables.
La troisième solution sur la formation, est destinée aux responsables marketing, chargés d’études…sur les techniques pour mener une étude de marché efficace.
Et enfin la quatrième solution en développement, est la gestion digitale des forces de vente. Il s’agit d’une application permettant de suivre et de connecter les acteurs de la distribution (Producteurs, Distributeurs, Boutiques…) et suivre les ventes sur le terrain en temps réel.

-Quels conseils pouvez-vous donner aux chefs d’entreprises ou porteur de projet qui restent encore sceptique face à une étude de marché ?

P.O : Je distingue deux catégories de chefs d’entreprises. La première est la catégorie des chefs d’entreprises qui ignorent les études de marché en tant qu’outil d’aide à la prise de décision. La seconde catégorie regroupe les chefs d’entreprises connaissant l’importance d’une étude de marché et qui pour des questions de budgets se refusent de mener une étude de marché et décident de se lancer sur la base d’idées préconçues.
Mon conseil pour la première catégorie de chefs d’entreprises est d’être à l’affût des informations afin de faire bouger leur activité et se développer sur le marché.
A la seconde catégorie de chefs d’entreprises j’encouragerai à lever les barrières et à intégrer la culture des études de marché qui permet de bien connaître et comprendre son marché, de définir une bonne stratégie commerciale et de choisir les actions commerciales appropriées. Ce que je recommande aux chefs d’entreprises avec de petits budgets est d’arriver à établir des partenariats sur du long terme avec des agences d’études de marché.
Ceci permet aux deux sociétés de réfléchir ensemble sur les problématiques, définir ensemble les types d’études appropriées en fonction de l’enveloppe budgétaire dédiée aux études de marché et ainsi de maitriser les coûts.

-Quels sont les défis Proterrain Infos ? Quels sont les challenges ?

P.O : Après une année 2019 dont nous sommes fiers, notre objectif est de pérenniser notre développement en 2020/2021 (et ce malgré le contexte actuel) tout en gardant une forte croissance. Cela nous emmène à diversifier nos offres et nos clients.
Proterrain Infos est donc en train de développer des logiciels de collecte de données spécifiques dédiées à chaque problématique et secteur d’activité permettant de suivre en temps réelle les informations collectées sur le terrain.

-Plusieurs secteurs d’activités ont été touchés par la crise sanitaire que traverse le pays. Quels conseils pouvez-vous donner à ces entreprises qui peinent à redécoller ?

P.O : La crise sanitaire du COVID-19 a provoqué un effondrement brutal et mis en grande difficulté plusieurs secteurs d’activité. Notre société, en tant que jeune société de terrain n’est pas épargnée. Cependant nous devons rester optimistes, nous adapter et faire face à toutes les difficultés économiques engendrées par ce virus.
Dans l’intervalle, nous devons nous remettre au travail, préparer l’après-covid19 et la relance des activités. Tirer les leçons de cette crise et regarder vers l’avant. Penser à restructurer nos entreprises, penser à diversifier nos offres, équiper notre staff et les rendre plus productifs doivent être les nouveaux modèles que nous devons embrasser pour redécoller, être plus forts et plus pertinents.

MYNA