Entamé en 2017, la collaboration de l’Unfpa avec l’État de Côte d’Ivoire dure maintenant 3 ans. L’heure est au bilan. A cet effet, les différentes parties prenantes se sont réunies le 2 octobre dernier dans la salle de conférence de la Banque africaine de développement pour lancer officiellement  l’évaluation du 7e programme de l’Unfpa et l’État ivoirien.

Le 7e programme du bureau de l’Unfpa qui court jusqu’en 2020 couvre les domaines de la santé maternelle, la planification familiale, la santé reproductive des adolescents et des jeunes, la promotion du genre et lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que la population et développement.

Selon Alain Akpadji, représentant adjoint de l’Unfpa, à travers ce programme, l’institution apporte son assistance au gouvernement pour l’atteinte du dividende démographique grâce à la mise en oeuvre de stratégie novatrice visant à réduire la mortalité maternelle, renforcer l’autonomisation de la femme et développer le potentiel des jeunes.

A en croire professeur Joseph Vyankandondera, à travers l’évaluation, l’Unfpa vise à démontrer la recevabilité envers les partenaires sur sa performance en terme de résultats de développement atteints et de gestion efficiente des ressources investies.

A cette rencontre plusieurs ministères impliqués dans le projet étaient présents.

Parfait ZIO