• Voici la date de la reprise du championnat

 

 

 

La Fédération ivoirienne de football (Fif) est plus que jamais engagée dans sa démarche. Elle a décidé de faire une sortie bruyante pour s’offusquer contre le patron du ballon rond mondial. Ce, à cause du blocage du processus électoral par la Fifa. Mécontent de cette attitude jugée ‘’illégale’’ par le comité exécutif de la Fif, Sam Etiassé, directeur exécutif et Me Raux Athanase, avocat de la Fif, ont co-animé une conférence de presse hier au siège de ladite fédération située à Treichville. En présence de plusieurs journalistes, le directeur exécutif de la Fédération ivoirienne de football a décliné les raisons de la convocation de la Fifa au Tribunal arbitral du sport (Tas) « Le mois d’août dernier  la Fifa a adressé une lettre pour suspendre le processus afin de parler avec les acteurs du football ivoirien. Depuis le mois d’août jusqu’aujourd’hui la Fifa est resté dans un mutisme. Malgré cela feu le président Sidy a adressé  une première lettre et une  autre lettre  de rappel. Mais pas de suite. Dans ces deux lettres, le président Sidy parlait de   la précarité dans laquelle se trouve les joueurs en Côte d’Ivoire, la pandémie de la covid-19 qui est venue s’ajouter on ne pouvait pas s’entraîner ainsi que le manque d’argent qui frappait de plein fouet les  joueurs et clubs. Vue le silence de l’instance fédérale mondiale le comité exécutif a décidé de saisir le Tas », a-t-il dit avant de signifier que cette action est relative à la main levée du processus électorale. «  On a saisi nos avocats de Paris par l’intermédiaire de maitre Roux pour que justice soit rendue ». À en croire, les conférenciers l’objectif de ce processus auprès du Tas est de lever la mesure de suspension afin de poursuivre le processus électoral.

 

La reprise du championnat le 30 janvier prochain

 

En attendant la réponse du Tribunal arbitral du sport (Tas), le ballon rond va bientôt rouler en Côte d’Ivoire. Les joueurs reprendront du service le 30 janvier prochain. L’information a été donnée officiellement par Me Raux Athanase et Sam Etiassé lors de la conférence de presse animée hier au troisième étage de la Fédération ivoirienne de football. Sur un ton catégorique, l’avocat de la Fif a avoué que « Rien ne les empêche de reprendre le championnat local ». Parce que selon lui, le blocage du processus électoral n’a aucun lien avec la reprise du championnat local « Rien ne nous empêche de reprendre le championnat. Pour nous le plus important c’est la reprise du championnat. Que les clubs travaillent et que tous les acteurs du football jouissent de leur travail. On va prendre notre responsabilité. Et reprendre le championnat le 30 janvier 2021 », a-t-il déclaré. Loin de faire un bras de fer avec la Fifa, le comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football veulent donner du sourire à tous les acteurs du football ivoirien. A cet effet, ils ont rassuré que toutes les dispositions ont été prises pour le déroulement des compétitions.

 

Pas de comité de normalisation…

 

 

La conférence de presse co-animée hier au siege de la Fif a été l’occasion pour Sam Etaissé et Me Raux de refuser devant la presse nationale et internationale toutes tentatives de mettre la Fif sous un comité de normalisation. Selon le Dex de la Fif aucune faute grave n’a été commise par la fédération ivoirienne de football qui occasionne cette sanction.  « On n’acceptera pas l’inacceptable. La fif sous normalisation j’ose croire que c’est  une rumeur. Mais on ne fonctionne pas sous rumeur. C’est la sanction la plus grave. Nos Assemblées générales sont régulièrement faites, l’argent que nous envoie la Fifa est bien géré. Le cabinet Mazard de la Fifa est venu faire un audit.  Aucune mauvaise gestion n’a été signifiée. Donc nous sommes sereins ». A-t-il dit avant de poursuivre «  Nous constatons que la Fifa  est de mauvaise foi. D’ailleurs elle nous doit de plus de deux millions de dollars donc 1 milliards Fcfa comme crédit. Pour échapper à toutes ces dettes elles veut-nous créer  des ennuis ».

 

Parfait ZIO