Football: « Les plaies » qui ont fait couler Kamara Ibrahim

A quelques deux à trois semaines de la double confrontation entre les Eléphants de Côte d’Ivoire et le Madagascar, l’équipe ivoirienne est orpheline de son coach. En effet, à l’issu d’une rencontre du comité exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football, le président Sidy Diallo a annoncé la fin de l’histoire d’amour entre Kamara Ibrahim et la Fif.

Les deux parties se sont quittées à  »l’amiable » selon les termes stipulés dans un courrier adressé à la presse dont nous avons reçu copie.  Kamara Ibrahim,  durant son mandat n’a pas fait l’unanimité au sein des fans du ballon rond ivoirien.  Plusieurs observateurs estiment qu’il n’a pas redonner l’identité véritable de l’équipe nationale connue au temps de la génération dorée.

Pour certains, Kamara Abrahim manque de charisme dans la gestion du vestiaire. Selon eux, il n’aurait même pas un fond de jeu. A en croire plus d’un, Kamara Ibrahim n’a pas été sincère dans la gestion du dossier  Yao Kouassi Gervais avec la sélection ivoirienne.

Kamara Ibrahim, présentait le visage d’un entraîneur qui avait les mains liées. La récente débâcle des Éléphants de Côte d’Ivoire lors de la Coupe d’Afrique des nations en Egypte a été la goutte d’eau qui a débordé le vase.

Les ivoiriens ont tous constaté que l’ex-entraîneur des Éléphants était constamment en manque de stratégies face à ses adversaires. Le match contre l’Algérie en quart de finale où la Côte d’Ivoire a perdu aux tirs au but, l’homme au chapeau est resté scotché sur son banc sans instruction aux joueurs. L’ex entraîneurs des Éléphanteaux champion d’Afrique en 2013 a pratiquement déçu et a été la cible de nombreuses critiques acerbes des ivoiriens.

Après cette campagne Africaine, où il fait appel à un Bony Wilfried en maque de temps de jeu et laisse Yao Kouassi Gervais très en forme avec son club Parme, Kamara Ibrahim a perdu complètement la confiance des ivoiriens.

Certes, son départ à quelques jours de la double confrontation des Éléphants contre le Madagascar le 23 mars et le 31 mars 2020, est négociée à un mauvais moment, mais c’est pour certains une délivrance.

Le public sportif ivoirien espère que le nouvel entraîneur des Éléphants s’aura rassembler autour de lui une bonne équipe et solide pour glaner des trophées au niveau continentale.

 

Parfait ZIO