Les Eléphants de Côte d’Ivoire et Patrice Beaumelle ont essuyé leur première défaite hier face aux Samouraïs du Japon (1-0). But marqué à la 90e minutes du jeu. Pratiquement dans les dernières minutes de l’arrêt du jeu. Serge Aurier et ses coéquipiers n’ont pas été à la hauteur de l’équipe du Japon. Jusqu’à la 30è période de jeu, Gervinho, Nicolas et Juma Saeed continuaient de courir dans tous les sens pour espérer frapper sur le portier Japonais, Schimidt Daniel.

 

A la surprise générale, pendant que tous les spectateurs pensaient que le coach allait renforcer sa stratégie de jeu pour que les ailiers donnent la bonne aux attaquants, Patrice Beaumelle trouve mieux de faire sortir Juma Saeed en remplacement de Christian Kouamé. L’attaquant de Fiorentina sera à son tour confronté à la même situation. Perdu sur l’aire de jeu, Christian Kouamé est obligé de courir de partout. Après  45 minutes de jeu très stérile, le groupe de Patrice Beaumelle retourne aux vestiaires.

 

Les Samouraïs meneraient plusieurs buts au score personne ne crierait au scandale. Car, les Eléphants de Côte d’Ivoire ont montré un jeu sans fond. Revenus de la pause, Kouassi Gervais, dit Gervinho se lance sur son côté gauche. Il réussit à se passer du défenseur Japonais. La belle passe est faite à l’attaquant d’Arsenal, Nicolas Pépé. Lui à son tour d’un geste technique donne le cuir à Franck Kessié.

 

Le milieu offensif du Milan Ac ne trouve pas le cadre idéal. Et la balle passe juste à côté de la barre transversale. 57e minutes de jeu, les Eléphants se font peur. Le numéro 9 Japonais, Kamada Daïshi fonce droit sur Sylvain Gbohouo. Le portier ivoirien fait sur ce coup un véritable exploit des grands jours. 62e période jeu, les attaquants Nicolas Pépé et Christian Kouamé cherchent toujours leur repère. Malheureusement ils n’en trouvent pas. Maxwel Cornet fait son effort sur son côté. Mais cela ne donne rien.

 

Le match est toujours emballé par les Japonais. 72e minutes de la partie, la rencontre devient de plus en plus laborieux pour les poulains de Patrice Beaumelle. 76e minutes, Gervinho se relance très vite. Le buteur Parme trouve sur son chemin une défense très solide et regroupée. Les choses sont trop compliquées pour Nicolas Pépé, il sort. Il cède sa place à Max Alain Gradel. Le joueur de Sivaspor va tenter d’apporter un petit souffle nouveau à l’attaque ivoirienne. 80e minutes du jeu, Gervinho devra céder sa place à Lago Junior. Ce changement ne va pratiquement rien donner. Pendant les Eléphants continuent de se chercher sur le terrain, les Samouraïs vont taper là où ça fait mal à la 90e minutes de jeu. But marqué par Ueda Naomichi, le dossard numéro 2 Japonais. Patrice Beaumelle enrégistre ainsi sa première défaite.

La sortie prématurée de Juma Saeed

A-t-il été à la hauteur pour sa première sortie ? De nombreux fans du ballon rond estiment que 39 minutes de jeu ne peuvent pas permettre de juger le géant Juma Saeed. Le buteur du Sc Koweit en pointe n’a pratiquement pas été servi comme il le fallait. Pour sa première sortie avec les Eléphants de Côte d’Ivoire, Juma Saeed devrait, selon des analystes, rester quand même jusqu’à la fin de la première période de jeu. Où le cas contraire, l’enfant de Yopougon devrait tout simplement rentrer à la seconde partie du jeu comme remplaçant. Patrice Beaumelle a été mal inspiré sur ce coup.

Juma saeed n’est d’ailleurs pas le premier joueur à avoir une rentrée timide en équipe nationale de Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens se souviendront de la première prestation de Didier Drogba face à l’Afrique du sud le 8 septembre 2002 au stade Félix Houphouët Boigny en phase des éliminatoires de Can. Plusieurs voix se sont levées pour demander l’indulgence du coach envers Juma Saeed. Le joueur a visiblement besoin de plus de temps pour s’adapter.  En clair, le géant ne doit être jugé sur ses 39 minutes face à la sélection Japonaise. Juma Saeed a de la qualité a revendre dans ce groupe en pleine restructuration. Le technicien Français quant à lui doit continuer à chercher lui-même son identité. Et arrêter de copier la stratégie de son ex-patron Hervé Renard.

Parfait ZIO