L’ancien président Nicolas Sarkozy sera jugé pour le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.
La Cour de cassation de Paris a décidé de valider ce mardi, le renvoi de M. Sarkozy devant un tribunal correctionnel.
Le prédécesseur de François Hollande comparaîtra avec 13 personnes éclaboussées par ce scandale impliquant la société de communication Bygmalion, qui a, par l’émission de fausses factures, dissimulé les dépassements budgétaires de la campagne de l’ex-Président en 2012. Ce dernier a toujours nié l’existence de ce montage financier.

MYNA