L’ancien Président français Sarkozy a été mis en examen pour « association de malfaiteurs », dans le cadre de l’affaire sur le financement de sa campagne électorale en 2007.

Cette décision judiciaire tombe ainsi après plusieurs jours d’audition de M. Sarkozy soupçonné d’avoir eu recours à des fonds libyens.
Nicolas Sarkozy a de son côté indiqué avoir appris cette nouvelle avec « la plus grande stupéfaction », affirmant être innocent.
« J’ai produit tout au long de ces 44 heures d’interrogatoire des éléments essentiels au soutien de la démonstration complète de ma probité.

Par respect pour l’Institution judiciaire et pour le respect de l’instruction, je ne peux hélas, produire, comme avant l’intention, les 120 pages du procès-verbal de mon audition qui auraient permis de montrer la réalité et la Force des preuves ainsi apportées », a-t-il expliqué dans un tweet.
M. Sarkozy a demandé à ceux qui lui font confiance qu’il finira par prouver sa « parfaite innocence », indiquant que l’injustice ne « gagnera pas »

MYNA