Joël NGUESSAN (Porte-parole du Rdr) : « Il est bon pour Affi N’Guessan de sortir enfin de son rêve… »

Nous avons lu avec beaucoup d’étonnements les derniers propos de Affi Nguessan, le Président d’une des factions du Front Populaire Ivoirien (FPI). Il réclame la mise en place d’un Gouvernement de transition ou d’union. Le disant, il est convaincu que ce sera la solution aux mécontentements que nous avons observés ces derniers jours au niveau des soldats et des fonctionnaires ivoiriens.

La question qui se pose est de savoir si Affi Nguessan a une pleine et parfaite conscience des réalités politiques actuelles de pays. Oui, la Côte d’Ivoire a connu une période de gouvernement d’union à l’arrivée du FPI au pouvoir.

Ce gouvernement d’union s’imposait au Fpi pour les raisons suivantes:

1.L’Assemblée nationale était majoritairement Pdci;

2. Le Rdr détenait plus de 65% des communes de Côte d’Ivoire;

3. Enfin, un argument dont on ne parle pas souvent, c’est que le Fpi qui arrivé au pouvoir dans les conditions calamiteuses et non prévues, n’avait pas suffisamment de cadres compétents et qualifiés pour occuper les hautes fonctions de la République.

Ce sont ces trois principaux arguments qui ont milité à la mise en place d’un gouvernement d’union quand le FPI est arrivé au pouvoir en 2000. En 2003, à la suite de l’accord politique de Linas-Marcoussis, après le déclenchement de la rébellion du 19 Septembre 2002, il a été décidé de mettre en place un gouvernement de transition pour trouver une solution à la partition de notre pays et surtout pour proposer et mettre en œuvre des solutions allant dans le sens de la réconciliation nationale.

Comme on le constate, les gouvernements d’union ou de transition en Côte d’Ivoire ont répondu à des réalités politiques. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La réalité politique aujourd’hui est que le Rhdp domine plus de 90% de la nouvelle Assemblée Nationale, des communes et des Conseiller régionaux de notre pays. La réalité politique, c’est aussi que les quelques mécontentements observés ces derniers jours chez nos militaires et fonctionnaires ivoiriens sont en voie de prendre fin.

Le nouveau Gouvernement conduit par le Premier Ministre Amadou Gon est en place et s’emploie à résoudre les problèmes posés par tous les fonctionnaires. Les fonctionnaires sont satisfaits des avancées notables lors des discussions avec les émissaires du Gouvernement. Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, suit au quotidien ces différents dossiers.

Il a donné des instructions fermes pour l’apaisement social aussi bien au niveau des revendications des soldats que celles des fonctionnaires. Alors, d’où vient-il que Affi Nguessan propose un gouvernement de transition ou d’union, une semaine après la mise en place des premières Institutions de la 3eme République de Côte d’Ivoire? Nonobstant les quelques soubresauts sociaux inhérents à toutes démocraties naissantes, le pays est gouverné et les Institutions de la République de Côte d’Ivoire fonctionnent.

Il est bon pour Affi N’Guessan de sortir enfin de son rêve de voir s’établir encore un Gouvernement d’Union ou de Transition. Son parti est dans l’opposition. Lui et leurs militants doivent accepter de jouer leur rôle d’opposant et laisser le Rhdp gouverner.

Les Ivoiriens nous jugerons tous aux résultats en 2020.

Le Ministre Joël N’Guessan, Secrétaire Général Adjoint du Rdr, chargé de la Communication et Porte-parole