La militante de la société civile Pulchérie Gbalet a été libérée ce jeudi par la justice ivoirienne. Cette décision intervient alors que son séjour carcéral avait été prorogé le 14 avril dernier à l’issue d’une comparution devant le doyen des juges d’instruction.

Présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne, une ONG de défense des droits humains, proche de l’opposition, Mme Gbalet a été arrêtée en août 2020 en compagnie de trois de ses collègues, après avoir appelé à des marches de protestation contre le troisième mandat du Président Alassane Ouattara.
Elle a été inculpée pour pour incitation à la révolte, appel à une insurrection, troubles à l’ordre public, violences et voies

Pulchérie Gbalet recouvre ainsi la liberté en compagnie de ses codétenus après près de 9 mois de détention.
Plusieurs organisation de la société civile, leaders politiques de l’opposition, organisation et ONG internationales avaient lancé de nombreux appels aux autorités ivoiriennes pour mettre fin à sa détention « arbitraire ».

MYNA