La CEDEAO a décidé de lever les sanctions prises contre le Mali suite au coup d’État perpétré par la junte au pouvoir.

« Prenant en compte les avancées notables vers la normalisation constitutionnelle et pour soutenir ce processus, les Chefs d’État et de gouvernement décident de la levée des sanctions contre le Mali. Ils appellent tous les partenaires bilatéraux et multinationaux à soutenir le Mali », indique un communiqué signé du président en exercice de la CEDEAO, le Ghanéen Nanan Akufo.

Les membres souhaitent que les prisonniers soient aussi libérés conformément aux autres recommandations faites par l’organisation.
« Les chefs d’État et de gouvernement demandent aux nouvelles autorités de la transition de mettre en oeuvre rapidement les autres décisions du sommet en particulier la libération de tous les officiels militaires et civils arrêtés depuis le 18 août 2020 et la dissolution du CNSP », précise le communiqué.

MYNA