Le Président de la République Démocratique du Congo Etienne Tshisekedi a été élu à la tête de l’Union Africaine ce samedi, lors du 34e sommet qui s’est tenu ce samedi par visioconférence.
Il succède ainsi à son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa qui a dirigé l’UA pendant une année.

Dans son discours, M. Tshisekedi s’est dit honoré par le choix porté sur sa personne et a affirmé être conscient de l’immensité de la tâche qui l’attend.
Durant son mandat, il a promis de renforcer la paix et la sécurité, poursuivre la réalisation de la ZLECAF, promouvoir une renaissance de la culture, des arts et des patrimoines africains, lutter contre le changement climatique mais aussi accélérer les projets intégrateurs et consolider l’initiative de l’UA dans la lutte contre la Covid-19 et dans la prévention contre d’autres maladies.

Le nouveau président de l’UA a pris l’engagement de donner une nouvelle orientation à l’organisation sous-régionale pour qu’elle soit plus proche des peuples et de leurs réalités.

« Fort de ma vision d’une Union africaine au service des peuples africains, je me propose précisément de faire sortir notre organisation, avec votre concours à tous, de salles de conférences, des disques durs de nos ordinateurs et des dossiers bien ficelés de nos secrétariats. J’entends l’amener dans les cours d’écoles, au milieu de camps de réfugiés, au cœurs marchés de nos villes et de champs de nos villages. Promouvoir une communauté panafricaine consciente de son histoire, de son potentiel artistique et de la richesse de son patrimoine culturel n’est pas et ne doit pas être une option mais un devoir. Nous devons le réaliser ensemble au cours de la présente année, en nous appuyant sur les neuf piliers qui constituent ma vision stratégique »; a-t-il expliqué.

MYNA