Les avocats de Guillaume Soro ont demandé au Président Alassane Ouattara de faire cesser les atteintes aux droits de leur client et de ses proches, menaçant de saisir la justice internationale, dans un courrier datant du 11 janvier 2019.
Maîtres Charles Consigny et Robin Binsard ont solliciter l’intervention du Chef de l’Etat « pour faire cesser sans délai l’ensemble des atteintes aux droits et libertés fondamentaux » de leur client, mais aussi assurer la mise en liberté de ses proches, et lui permettre d’être candidat à la présidentielle prévue le 31 octobre 2020.
« Les deux avocats indiquent cependant qu’ils saisiront la justice internationale si leur demande n’avait aucune suite », ont-ils prévenu.

MYNA