Les larmes du ministre Hamed Bakayoko après les obsèques de DJ Arafat

Dans son une publication qui fait le tour de la toile, le ministre ivoirien de la défense, Hamed Bakayoko, par ailleurs père spirituel de DJ Arafat crie sa douleur face à tout ce qui a été dit à son encontre depuis le décès de ce dernier.
« Ils m’ont traité d’avoir tué le seul fils que j’ai aimé comme mon propre enfant biologique, de l’avoir sacrifié pour des élections.
Ils m’ont accusé d’avoir interdit à sa propre mère de voir son corps.
Puis ensuite, ils m’ont accusé de faire des incantations maléfiques avec son corps en faisant venir des esprits démoniaques la veille de ses funérailles jour et qu’à cause de ça, que je n’allais pas faire exposer son corps, même au profit de sa propre famille.
Et enfin, ils m’ont accusé de vouloir faire enterrer quelqu’un d’autre que lui.
En conséquence de quoi et sur la base de ces accusations farfelues, des gens se sont octroyés le droit de profaner la tombe de notre héros, de piétiner sa dignité.
Je pleure mon fils depuis son décès mais aujourd’hui, je suis abattu, meurtri car je ne sais que dire à Mael, à ses enfants, à sa Mère, à Carmen, à sa Famille. Lire la suite sur ici