A l’initiative du CCM-Côte d’voire, tous les acteurs de lutte contre le Vih-Sida, la tuberculose et le paludisme se sont rencontrés le 23 janvier 2019 autour d’un dialogue. L’objectif visé par cette réunion, est de contribuer à la rédaction des demandes de financement pour la période 2021–2023 pour les trois pathologies.

Pour Dr Solange Amethier présidente du CCM-Côte d’Ivoire, cette rencontre permet d’orienter toutes les parties prenantes sur les processus de demande de financement pour trois pathologies de 2021 à 2023, partager les différentes modalités de soumission des demandes de financements, échanger la répartition du montant alloué à la Côte d’Ivoire et enfin présenter les processus du dialogue du pays.

Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, président de la cérémonie a tenu à exprimer sa gratitude aux grandes nations que sont les États-Unis et la France pour leur soutien dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Il a précisé que la Côte d’Ivoire,  a bénéficié de 18 subventions pour un montant cumulé de 750 millions de dollars US soit environ 439 milliards de francs CFA.

A cause de la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre le Vih-Sida, la tuberculose et le paludisme, 90 % des personnes dépistés infectés et vivants avec le VIH SIDA reçoivent un traitement antirétroviral, et 90 % des personnes sous traitement antirétroviral ont vu leur charge virale durablement supprimé », a déclaré le ministre Aka Aouélé.

Parfait ZIO