L’armée malienne a été à nouveau la cible des terroristes. Au moins 6 soldats ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi au centre du pays près de la frontière avec le Burkina Faso.
L’attaque a été perpétrée aux environs de 22 heures, par des hommes armés à Dioungani, à 52 km de Koro dans la région de Mopti, selon un tweet de l’armée malienne qui fait état de plusieurs blessés.
En novembre dernier, les Fama avaient enregistré une lourde perte en leur sein. 53 de leurs frères d’armes avaient perdu la vie dans un attentat visant un camp militaire au Nord du Mali à la frontière nigérienne.