La justice malienne a accordé ce mardi, la liberté provisoire à Amadou Sanogo, auteur d’un coup d’Etat en 2012.
Il recouvre la liberté après 7 ans de détention. Il avait évincé du pouvoir, le 22 mars 2012, le Président de l’époque Amadou Toumani Touré. Devenu président du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État (CNRDRE), il est contraint de remettre passer le relais aux civils et est remplacé à la tête de l’Etat en avril par le Dioncounda Traoré, alors chef de l’hémicycle. Accusé du meurtre d’une vingtaine de bérets rouges dont les corps avaient été découverts dans un charnier, Amadou Sanogo est arrêté en 2013 à Bamako. Les victimes avaient été exécutés à la suite d’un coup d’Etat manqué contre le Général Sanogo.

MYNA