Dans le cadre d’une tournée qu’il effectue dans les entreprises de presse, le ministre de la Communication et des médias Sidi Tiémoko Touré s’est rendu ce jeudi au siège du journal la Synthèse.
Au cours de cette rencontre qui s’est voulue conviviale, plusieurs doléances et préoccupations ont été portés à la connaissance du ministre. Il s’agit entre autre de l’amélioration des conditions de travail des journalistes, des subventions des entreprises de presse, d’aide à la formation et au renforcement des capacités
« La crise dans le secteur de la presse n’est pas que nationale, elle est mondiale. C’est le génie de l’entreprise qui permet d’aller au-delà, de se diversifier, de trouver des marchés pour pouvoir trouver d’autres proches d’autres proches de rentabilité pour équilibrer les comptes. Je suis heureux de constater que les entreprises de presse ont compris ce message et se diversifie de plus en plus », a indiqué le ministre.
Pour accompagner la presse, le gouvernement a donc mis en place des mécanisme le FSDP pour encourager en lui apportant de l’aide ponctuelle à la lumière de critères établis par toute la corporation pour aider les entreprises, a déclaré Sidi Touré, ajoutant que même si certaines exceptions ont été faites les années antérieures, elle ne doit pas être continuelle au risque
« Il ne faut pas que l’exception devienne la règle sinon l’entreprise perd le sens de sa raison d’être, il ne faut pas que l’entreprise pense que le la ressource institutionnelle devienne son fonds de commerce et se projeter mais que ce soit le contraire », a-t-il indiqué.
Le Directeur de publication Charles Lambert Tra Bi pour sa part salué la démarche du ministre qui consiste à être proche des journalistes ainsi que des entreprises de presse pour s’imprégner de leur réalité et s’est dit honoré de cette visite.

MYNA