Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) avec le concours du ministère de la santé et de l’Hygiène publique (MHSP) a organisé le mardi 29 septembre 2020 à Grand-Bassam, un atelier de mobilisation et d’orientation des acteurs sur la mise en oeuvre du matching fund grant en Côte d’Ivoire.

L’objectif de cette session est de présenter la situation de la mobilisation des ressources domestiques pour l’achat des produits contraceptifs en Côte d’Ivoire, d’identifier les forces et faiblesses de la mobilisation des ressources domestiques pour l’achat de produits contraceptifs et proposer des solutions, d’identifier les activités de soutien à mettre en œuvre dans le pays pour la sécurisation et l’alimentation de la ligne budgétaire pour l’achat de produits contraceptifs, de définir un mécanisme pour le suivi et l’évaluation de l’utilisation des ressources domestiques et enfin d’élaborer le plan d’action pays pour le cadre de concertation et de coordination pour le renforcement de la mobilisation des ressources domestiques.

Plus concrètement durant trois jours, à savoir les 29, 30 septembre et 1er octobre, il s’agira d’élaborer les documents stratégiques qui seront discutés et validés au cours des sessions de travail d’un deuxième atelier. Lesdits documents devront identifier les besoins en accompagnement pour l’élaboration d’une stratégie en vue de la mobilisation du renforcement des pistes de mobilisation des ressources internes et l’élaboration d’une feuille de route pour la mise en œuvre, en faveur de la sécurisation des produits contraceptifs.

Le directeur général de la santé, Mamadou Samba, présent à la cérémonie a exhorté les participants à plus de réalisme dans la mise en oeuvre du document.

Parfait ZIO