24h après le lancement de l’opération de sécurisation dénommée « Epervier 5 », par la police nationale, plusieurs « Gnambros » ou syndicats de transport ont été interpellés ce vendredi.
Selon le préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi Irié, une centaine de personnes ont été pris dans les filets des agents des Forces de l’ordre dans les communes de Yopougon et Cocody.
« Très tôt ce matin, environ 100 personnes suspectées de nourrir les réseaux de violence dans le monde du transport ont été interpellées dans 3 différents endroits de Cocody.
Les résidents de la Commune se plaignent régulièrement de tracasseries, d’intimidations et d’actes de violence de la part de présumés intermédiaires du transport.
Parallèlement, 75 autres personnes ont été interpellées pour les mêmes raisons à Yopougon aujourd’hui également », a-t-il indiqué.
M. Toh Bi souhaite que Les Maires de chaque commune propose donc des solutions alternatives pour mettre fin au « champignonnement de gares anarchiques ».

MYNA