Le Président statutaire du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan digère mal le rapprochement entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Il a dénoncé les rencontres du PDCI et de la branche dissidente du parti qu’il dirige dans un communiqué publié ce lundi.
« (…) Depuis peu, le Fpi observe que le Pdci prend d’autres engagements de façon unilatérale et sans aucune information préalable du parti. Au surplus, le FPI constate et déplore que les différents communiqués portent la signature de personnes qui s’affublent de titres dont ils n’ont pas la qualité au sein de la direction légale du Fpi », indique le communiqué signé du Secrétaire général du FPI Issiaka Sangaré.
Pour le FPI, Pascal Affi N’Guessan, s’est engagé dans la mise en œuvre d’une plateforme politique avec le Pdci, dans la perspective des élections de 2020. C’est dans cette optique que les deux partis ont eu plusieurs rencontres qui se sont soldées à chaque fois par un des communiqué conjoint.
« Respectueux de l’échange de bons procédés et en raison de l’espoir que suscite la mise en place de la plateforme de l’Opposition chez nos concitoyens, le Fpi invite le Pdci à éviter les malentendus qui desservent la dynamique d’ensemble de la plateforme », précise le communiqué.

MYNA