Plusieurs personnes ont perdu la vie après avoir consommé de l’alcool traditionnel appelé communément Koutoukou à Bingerville, Banlieue d’Abidjan.
Selon plusieurs sources, des clients bu bistrot « Chez Ozoua » situé à dans le village d’Abatta se sont attablés comme à l’accoutumée pour déguster cette boisson peu onéreuse et très alcoolisée le samedi 29 juillet. Seulement quelques heures après, les deux premières victimes vont éprouver des malaises. Conduites dans le centre communautaire du village, elles décéderont plus tard. Ce sera le début d’une série noire. Les populations assistent au décès en cascades d’autres personnes qui ont consommé le koutoukou dans ce maquis.
Même si aucune enquête n’a établi clairement les causes de cette tragédie, les rumeurs faisant état d’un empoisonnement par pure jalousie circule dans la localité.
Selon la préfecture d’Abidjan, ce sont officiellement six personnes dont le décès a été formellement constaté à ce jour.
« Les forces de sécurité et les services sanitaires ont constaté le décès d’un (01) individu le 30 Juin 2019, de trois (03) individus le 01 Juillet 2019 et de deux (02) individus le 02 Juillet 2019, soit un total de six (06) décès dans le village d’Abatta, Sous-Préfecture de Bingerville ».

MYNA