L’ex-Président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro accusé de préparer un coup d’Etat, digère mal l’attitude de ses amis d’hier.
Remonté, il a dénoncé leur manque de reconnaissance envers toutes les personnes qui ont participé à leur accession au pouvoir, notamment Mustapha Chafi. Ce dernier avait été présenté par le journal le patriote comme un ami de Soro proche de certains groupes Djihadistes. Ensembles les deux hommes auraient des projets de déstabilisation de la Côte d’Ivoire en utilisant des attaques terroristes.

« Tout ça pour la présidence de l’Assemblée Parlementaire de la francophonie (APF) ? Quelle est cette maladie incurable? Remercier tous ceux qui vous ont amené au pouvoir: Blaise, Compaoré, Bedié Mustapha Chafi,Anaki Kobenan, Mabri, Gnamien, Banny, Wodié…., est-ce Une malédiction? », a indiqué M. Soro sur son compte twitter.

Mustapha Chafi est un homme d’affaire Mauritanien, proche de l’ex-président du Burkina Blaise Compaoré dont il a été le conseiller en matière de politique internationale. Il a aussi participé aux négociations pour la libération de plusieurs otages occidentaux au Sahel détenus par le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

MYNA