Déclaration des Organisations professionnelles des médias à la responsabilité des journalistes et des politiques

 

Dans quelques jours, la Côte d’Ivoire, notre pays, se rendra aux urnes pour élire son Président de la République, dix (10) ans après la crise post-électorale qui a fait officiellement 3000 morts.

Ce contexte électoral, plutôt que d’être apaisé, est malheureusement empreint de violences verbales et de manifestations qui ont causé déjà de nombreux morts, des blessés et d’importants dégâts matériels.

C’est pourquoi, à l’initiative du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), les Organisations professionnelles des médias (OPM) de Côte d’Ivoire, voudraient en appeler à la responsabilité des journalistes en général, et en particulier des professionnels de la presse numérique.

Les OPM leur rappellent qu’ils doivent rester strictement professionnels et éviter de se rendre complices en diffusant dans leurs supports et sur les réseaux sociaux des propos haineux et susceptibles de provoquer des affrontements, des conflits intercommunautaires et de déstructurer le tissu social.

En effet, qu’ils se souviennent du rôle déplorable joué par « Radio Mille Collines » dans le génocide survenu en 1994 au Rwanda et de la grave crise que notre pays a traversée de 2002 à 2011.

 

Aussi, voudraient-elles exhorter les acteurs politiques, toutes tendances confondues, à privilégier l’intérêt supérieur de la Nation et garantir, en tout lieu et en tout temps, la sécurité des journalistes engagés à travers la signature le 09 octobre 2020 d’une charte dénommée « Les dix commandements des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire pour une élection apaisée en 2020 ».

 

Les partis et groupements politiques, ainsi que leurs militants, doivent savoir que les journalistes ne sont ni leurs adversaires ni leurs ennemis mais des éveilleurs de conscience, qui jouent, entre autres, un rôle important dans la préservation de la paix sociale

 

 

Fait à Abidjan, le 23 octobre 2020

 

Le Président du GEPCI

Le Président de l’UNJCI

Le Président du FORDPCI

Le Secrétaire général du SYNAPPCI

Le Président du REPPRELCI                          

Le Président de la CIJP

Le Président de l’URPCI

Le Président de l’OJPCI

Le Président de l’ONJCI