Présidentielle en Rdc : le dialogue politique dans l’impasse

L’élection présidentielle n’aura pas lieu cette année en RDC. La commission électorale a annoncé avoir besoin de 16 mois pour achever l’enregistrement des 30 millions d’électeurs.

Aussitôt, l’alliance des partis d’opposition a annoncé son refus d’ouvrir des discussions avec le pouvoir. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour Edem Kodjo, l’ancien Premier ministre togolais, chargé par l’Union africaine d’une médiation. Ce dernier avait affiché son optimisme dimanche dernier assurant que le pouvoir et les opposants se retrouveraient dès mardi autour de la table pour trouver un accord électoral.

L’opposition accuse M. Kodjo de soutenir le président Joseph Kabila qui théoriquement ne peut se représenter à moins de modifier la constitution. Que va faire Edem Kodjo ? Poursuivre sa tentative de rapprochement ou jeter l’éponge ? Difficile de répondre.

Chief Dadi