Le président du Forum de la société civile africaine (FSA) s’est prononcé sur l’actualité politique très bouillante ces jours-ci.  C’était lors d’une rencontre avec les membres de son organisation, le samedi 25 janvier 2020. Il a profité de l’occasion pour donner sa position sur la composition de la Commission électorale indépendante.

” Si tout le monde s’accorde à dire qu’il y’a danger du fait de la composition de la commission électorale indépendante, c’est qu’il y’a danger.  Il serait sage pour le pouvoir en place d’engager des discussions avec tous les acteurs du processus électorale pour décrisper l’atmosphère et éviter une autre crise au pays”, conseille Gnamaka Dogbo Eric.

Le Président du FSA a invite les cyber-activistes à arrêter les publications qui encouragent à une guerre inter-religieuse. “Arrêtons d’attribuer les propos à des guides religieux musulmans. Pourquoi vouloir créer une guerre entre chrétiens et musulmans alors que la situation politique est déjà tendue. Nous saluons la sagesse des imams qui ont évité le piège de la division”, a souligné Gnamaka Éric.

Avant d’appeler tous les politiques à la retenue ” Il faut qu’on évite d’instrumentaliser le peuple avec la religion ou l’ethnie. La Côte d’Ivoire n’ai la propriété de personne. Rien n’est bouclé, ni géré comme certains l’affirment car c’est le peuple qui décide. Donc qu’on laisse les ivoiriens faire librement leur choix en octobre 2020”, souligne Gnamaka Éric.

Parfait avec Sercom FSA