L’avenir semblent très sombre du côté de la Poste de Côte d’Ivoire. Les agents de cette institution veulent entamer une grève les jours à venir. Ce, pour salaires impayés depuis trois mois pour certains et quatre mois pour d’autres. C’est l’information qui ressort  d’un entretien avec un leader syndical des travailleurs de la Poste

Selon le préavis de grève dont nous avons eu copie, une assemblée générale s’est tenue le mardi 17 décembre 2019. Lors de cette assise a été décidé par les différents syndicats des agents de la poste à l’unanimité des travailleurs présents, du dépôt d’un préavis de grève le vendredi 20 décembre dernier.

Toujours dans le communiqué dont nous disposons, depuis le mois d’août 2018, l’ensemble des syndicats n’a cessé d’interpeller les autorités de la poste et celle du gouvernement sur la précarité dans lesquelles vivent les travailleurs. Ces interpellations sont restées sans suite.

Selon le document, à ce jour les travailleurs compte des arriérés de salaires depuis trois mois pour certains et quatre mois pour d’autre. Face au mutisme des autorités en charge du dossier, les différents syndicats du secteurs exigent le paiement intégral et immédiat des arriérés de salaire ; la prise en compte immédiate des 9% d’augmentation décidée par le président Alassane Ouattara sous un arrêté ; l’application sans délai des dispositions du décret n°2018-270 du 07 mars 2018 désignant la poste-CI comme opérateur du service postal universel (Spu) ; Et la clarification sur la levée des vingt milliards concernant l’appui de l’Etat de Côte d’Ivoire au plan de redressement opérationnel et financier de la poste de Côte d’Ivoire.

A en croire le document, l’ensemble des syndicats des agents de la poste de Côte d’Ivoire sont prêts à tout bloquer pendant 48 heures avec la fermeture de toutes les agences sur toute l’étendue du territoire nationale. Et ce, dès le 6  jusqu’au 7 janvier 2020.

Olivier Tokpa, secrétaire général adjoint de Syncaposte mentionne des démarches ont été menée. « Notre ministre de tutelle nous a reçu le lundi 23 décembre à son cabinet. Il a rassuré les syndicats de sa bonne foi. En nous disant que les salaires seront payés. Il par ailleurs pris bonne note du second point quant à l’augmentation des 9% et a promis voir avec la direction générale. Nous nous sommes attardés sur le trois point qui permettrait à la poste d’avoir une assise financière. Car il s’agit à l’institution de reverser à la poste un taux par le canal de l’Artci. Et cela concerne toutes les sociétés qui font le courrier ou les affranchissements. Nous n’avons pas occulté le point quatre de notre revendication. Et cela a été confirmé par ses collaborateurs. Mais on ne sait pas où se trouve l’argent. »,s’interroge-t-il.

Olivier Tokpa précise qu’au niveau des salaires, la direction s’est efforcée à payer la gratification sur fonds propres pour le mois de septembre.

En clair, les travailleurs de la poste de Côte d’Ivoire continuent de broyer du noir à l’aube de de la nouvelle année.

 

Parfait ZIO