Procès Gbagbo : Comment les avocats de Gbagbo ont confondu le témoin de Bensouda

L’équipe de Me Altit vient encore de mettre en doute la véracité des propos des témoins présentés par le bureau du procureur. Camara Bintou a affirmé, lors de sa déposition, avoir des troubles de la vue suite aux événements dans la commune d’Abobo, en 2011.

A en croire le témoin à charge, elle serait victime des déflagrations des tirs à l’arme lourde des forces de défenses et de sécurité restées fidèles à l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo. A la question de Me Jennifer de savoir : « si elle s’est fait consulter par un médecin au sujet de son œil et si elle avait lu le rapport de l’analyse », le témoin a répondu : « oui, il m’a dit d’aller faire « une échographie » et me faire consulter à hôpital militaire d’Abidjan ».

En riposte à cette déclaration, Me Jennifer fait la lecture du rapport de l’ophtalmologue, Docteur Loba, qui certifie qu’elle souffrait depuis l’âge de 8 ans de la cataracte et non depuis la crise post -électorale. Un véritable coup de massue pour le témoin. Aussi, la Défense a saisi cette occasion pour démontrer que le témoin contrairement à ce qu’elle affirme « peut s’exprimer en français ». Notons que le témoin a fait sa déposition en langue malinké par vidéoconférence depuis Abidjan.

Chief Dadi